Nutralica Healthcare Institute

Vitamine A

Cette molécule est constituée d’un cycle carboné et d’une chaîne aliphatique dont l’extrémité est occupée par une fonction alcool. C’est donc un alcool.

Dans les aliments d’origine animale, elle est présente sous forme estérifiée, le plus souvent avec l’acide palmitique. Tout comme les lipides, il faut l’action combinée des sels biliaires et d’une lipase pancréatique pour la digestion et l’absorption de la vitamine A par les entérocytes dans l’intestin grêle.

Dans les aliments d’origine végétale, on la trouve sous forme de pro-vitamine A cette molécule fait partie des caroténoïdes, on parle de β-carotène.

L’absorption intestinale du β-carotène est moins efficace que celle de la vitamine A. une fois dans l’entérocyte, le rétinol est re-estérifié et incorporé aux chylomicrons qui passent dans la lymphe puis dans le sang pour être in fine récupérés par le foie qui assure le stockage du rétinol estérifié.

La distribution tissulaire est assurée ensuite par une protéine de transport spécifique RBP ou retinol binding protein qui est fabriquée par le foie et le tissu adipeux.

Dans la vision (surtout crépusculaire) la vitamine A agit sous forme de rétinal (fonction alcool remplacée par fonction aldéhyde) en association avec une protéine l’opsine

La vitamine A a aussi un rôle sous forme d’acide rétinoïque (fonction alcool remplacée par fonction carboxyle) qui est impliquée dans les processus de croissance et de différenciation cellulaire.

La pro-vitamine A a des propriétés antioxydantes

L’élimination de la vitamine se fait par les selles (via la bile) et les urines

Un surdosage de vitamine est toxique pouvant entraîner des troubles digestifs et neurologiques et chez la femme enceinte (la période préconceptionnelle et celle du 1er trimestre de grossesse) des risques de malformation fœtale. Le béta-carotène a un effet protecteur sur certains K, dermatologie, vision, stimulation des défenses immunitaires. Le béta-carotène possède aussi des propriétés protectrices contre les radicaux libres dans des environnements hydrophobes (peu riche en H2o) et contre l’oxygène singulet émis dans les expositions au soleil.